La région accompagne le périscolaire des écoles Saint Exupery et Weissenburger

Total
0
Shares

Un beau jour de l’été 1944, au large de Marseille, un avion s’abime en mer.

Antoine, le petit Prince de la littérature contemporaine qui avait tutoyé les étoiles entre dans la légende.

Ce descendant d’une lointaine et noble famille du Périgord nous a appris la ténacité, le sens du devoir, la poésie.

Aventurier, Antoine de Saint-Exupéry a fait mille métiers : école d’architecture, pilote, écrivain, journaliste, photographe, …

En réalisant cette nouvelle école, amis de Noyon, vous marchez dans ses pas vous ouvrez de nouveaux horizons aux enfants de la commune.

Conseillère régionale du territoire, il était donc naturel et important pour moi d’être présente au nom de la Région Hauts-de-France et de son Président Xavier Bertrand.


J’ai tenu à ce que la Région soit fortement mobilisée à vos côtés pour que ce projet attendu depuis de nombreuses années, qui a connu des retards, puisse enfin sortir de terre.

A l’automne 2018, nous avons voté une subvention d’un montant de 700 000 € pour vous appuyer dans la réalisation de ce projet. Au-delà de ce soutien financier, l’intervention de la Région souligne notre proximité avec le Noyonnais, ses habitants, ses familles.

Oui le noyonnais est au cœur des préocupations de la région, qui soutient le développement du canal Seine-Nord, qui va permettre un train direct entre le compiégnois et les 100 000 emplois de Roissy-Charles de Gaulle.

Cet équipement intervient dans un contexte électoral, je me dois donc d’être neutre dans mon propos.

Des écoles vétustes disparaissent pour laisser place à des équipements de qualité, réfléchis pour le bien être de nos chères têtes blondes et brunes.

Tout a été pensé ; classes, dortoirs, bibliothèque, accueil périscolaire, restaurant scolaire, c’est un projet d’ensemble pour plus de 800 enfants de la commune.

A cet instant, j’ai une pensée pour les enseignants, les familles et les enfants qui vont partager ensemble ces nouvelles écoles.

Ici, Noémie, Camille, Kevin, Abdou, Charles vont apprendre à tutoyer les étoiles, et peut être un jour avec ténacité, à les atteindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devriez aimer également