Voici la politique agricole en Région

Total
0
Shares
vaches
La politique agricole en Région

I/ Le Plan d’urgence en faveur de l’élevage

Marie-Sophie Lesne a réuni un nouveau Comité de Pilotage le 8 mars dernier. Il a permis d’avancer sur l’ensemble des actions votées par le Conseil régional 28 janvier 2016. Dans les tous prochains jours, un courrier sera envoyé aux 10 000 éleveurs de la Région pour leur présenter les mesures de ce plan.

Un leaflet spécifique sur l’Audit-Conseil sera joint au courrier pour inciter les éleveurs à y recourir.

Participation au financement du Fonds d’Allègement des Charges (FAC) à hauteur de 1,7 Millions d’euros

A ce jour, tous les dossiers éligibles (4 98 dossiers) n’ont pas été payés sur les enveloppes annoncées par le Président de la République. Il reste, dans la région, 823 dossiers non financés. L’enveloppe votée par le Conseil régional va contribuer fortement à ne laisser aucun dossier sur le côté. Marie-Sophie Lesne a cependant demandé à M. Le Préfet que soit débloquée une nouvelle enveloppe.

Une convention avec France AgriMer est en cours de rédaction pour définir les modalités d’utilisation de l’enveloppe régionale pour payer les dossiers éligibles mais non financés par les enveloppes nationales.

Dotation d’un fonds de couverture à hauteur de 2 Millions d’euros pour permettre la prise en charge des frais liés à la restructuration de vos emprunts (garanties et frais financiers)

Cette mesure a été bâtie en lien étroit avec les grands partenaires bancaires du monde agricole.

Marie-Sophie Lesne a également rencontré la BPI pour définir les modalités de mise en œuvre de ce fonds.

Réalisation pour ceux qui le souhaitent d’un Audit-conseil gratuit de leur exploitation

En présence de Christophe Buisset (Président de la Chambre régionale d’Agriculture) et Laurent Cauchois (Président du GIE Lait-Viandes), Marie-Sophie Lesne a lancé la mise en œuvre concrète de cette mesure, vendredi 11 mars en conférence de presse.

Ces audits ont été testés sur 25 exploitations ce qui a permis de faire encore évoluer l’outil mis à disposition La Chambre régionale d’agriculture. Entièrement nouveau et très performant cet outil a la particularité de prendre en compte la dimension humaine de l’exploitation en plus des dimensions techniques et financières.

Marie-Sophie Lesne a obtenu lors de cette conférence la confirmation du GIE Lait-Viandes concernant le co-financement de cette mesure sur la base de 1€ pour 1 € de la Région sur les élevages Lait et Viande rouge. Les autres audits (Porcs, viandes blanches) seront financés en majorité par la Région (80%), 20% pour les organismes conseils (Chambre d’agriculture en grande partie, CER, AFA…).

L’Audit-conseil personnel sera réalisé dans la plus parfaite confidentialité.

L’objectif est de pouvoir proposer des évolutions concrètes à mettre en œuvre pour aider les éleveurs à retrouver rapidement une meilleure rentabilité et des perspectives d’avenir.

Il se déroulera en quatre étapes :

– Prises de données sur l’exploitation ;

– Analyse de l’exploitation : production, investissement, valeur ajoutée… ;

– Restitution par une équipe pluridisciplinaire (technicien conseil, Chambre d’agriculture, Conseiller bancaire) et mise en place d’un plan d’actions ;

– Accompagnement dans le temps pour la mise en place de ces évolutions par un conseiller personnalisé.

L’Audit-conseil est gratuit pour les éleveurs. Les crédits votés permettront de répondre à toutes les demandes qui s’exprimeront en 2016.

Une boîte mail dédiée, a été créée pour recueillir les demandes d’audit : planregional.soutienelevage@npcpic-elevage.fr

Réunion des premiers états généraux de l’élevage

Programmé le 10 juin prochain, ce premier rendez-vous permettra d’établir un diagnostic partagé sur chacune des filières d’élevage et de mettre en place des groupes de travail thématiques avec un objectif précis : déterminer avant la fin 2016 une stratégie durable pour l’élevage en Hauts de France.

Favoriser les productions agricoles régionales dans les assiettes de nos lycéens

Marie-Sophie Lesne a réuni un Groupe de travail pour déterminer un Plan d’action.

Dans ce domaine, elle souhaite additionner la force de frappe des Départements à la nôtre pour accélérer le processus. Un ou deux agents régionaux participera aux groupes de travail similaire au niveau du Département du Nord.

L’objectif est de faire monter en puissance l’outil Approlocal développé par les Chambres d’agriculture et faire évoluer les cahiers des charges des établissements scolaires.

Dans les semaines à venir, Marie-Sophie Lesne associera à cette démarche les Associations des maires de la région pour qu’elle puisse s’étendre à toute la restauration scolaire. Une rencontre est également prévue avec les grossistes.

II/ Soutien au développement de l’Agro-alimentaire

Marie-Sophie Lesne a demandé aux services régionaux d’établir un panorama des structures financées par Région.

Un courrier « audit » à destination des collectivités et de ces structures a été envoyé. Les réponses apportées doivent permettre de clarifier les périmètres et les états de services de chacune de ces structures pour consolider les savoirs faire et redéfinir les lettres de missions de chacune de ces organisations. Les résultats sont attendus pour fin mars.

III/ Maintien des abattoirs régionaux

Marie-Sophie Lesne a rencontré les élus locaux de Fruges venus présenté le projet de reconstruction de l’abattoir de Fruges. Elle rencontrera prochainement les opérateurs pour déterminer la forme juridique que peut prendre ce nouvel outil et les établir les contours de son financement.

Marie-Sophie Lesne s’est également déplacée à l’abattoir de Valenciennes afin de discuter du projet de rénovation d’une chaine d’abattage Porcs.

IV / Mobilisation des fonds européens

Marie-Sophie Lesne a souhaité un travail de fonds sur le PCAE en cours pour évaluer les possibilités de modification des critères en vue de rendre éligibles d’avantage de dossiers. Parallèlement un travail sur le fond la mobilisera pour l’écriture de prochains Appel à projets.

Elle a également mobilisé les services régionaux pour que les deux PDR (Picardie et Nord-Pas de Calais puissent converger rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devriez aimer également