La mémoire de l’internement et de la déportation toujours vive à Compiègne.

Total
0
Shares

Avec ma collègue Mady Dorchies, Conseillère régionale déléguée au Devoir de mémoire et à l’Inventaire du patrimoine culturel et Chrystèle Defert, Déléguée générale de l’Oise du Souvenir Français, nous nous sommes rendues sur le site du camp de #Royallieu à Compiègne.

L’occasion de nous recueillir devant la stèle qui rend hommage aux internés, mais également de profiter d’une visite du Mémorial de l’internement et de la déportation, créé en 2008, et qui permet de comprendre comment les Allemands sont passés d’une politique de répression à une politique de déportation, y compris raciale.

Ce lieu important et chargé d’Histoire poursuit son développement et est toujours en recherche de nouveaux moyens scénographiques et pédagogiques afin de perpétuer la mémoire des Juifs, civils et résistants, mais aussi des soldats faits prisonniers par l’armée allemande qui y ont été internés.

Merci Sophie Schwarz, première Adjointe au Maire, pour son accueil et à Aurélien GNAT, directeur du Mémorial, pour ses explications passionnantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devriez aimer également

L’Europe que nous voulons, c’est l’Europe de l’identité, de la civilisation 🇫🇷🇪🇺

Salle comble ce soir aux salles Saint Nicolas à Compiègne pour accueillir François-Xavier Bellamy pour refonder l’Europe : nous avons besoin d’une Europe qui nous renforce, pas d’une Europe qui nous fragilise.
Voir l'article