Inauguration du corps de garde de l’ancienne école d’état major

Total
0
Partages

Après le départ des militaires de l’école d’état major, en 2012, ce site est progressivement devenu un quartier ouvert vers le château, le centre ville.

Cette inauguration se place sous un double symbole : celui du devoir , celui de l’effort.

Pendant plusieurs siècles , les militaires et les cavaliers, guidés par le sens du devoir, ont appris à diriger nos armées sur ce site . Ils ont contribué à défendre nos valeurs nationales, nos valeurs républicaines. Il était important de rappeler l’histoire de nos militaires à #compiegne.
Aujourd’hui , ce site accueille de nombreux sportifs notamment dans la salle de boxe mais aussi les escrimeurs au sein d’une salle d’armes dans l’ancien manège équestre.
Ces sportifs sont animés au quotidien par le sens de l’effort , de la persévérance.

Le devoir et l’effort sont deux symboles qui unissent les occupants d’hier et d’aujourd’hui.

Pendant 10 ans, sans relâche, Michel Foubert a été la cheville ouvrière du suivi de cette transformation voulue par Philippe Marini et son équipe municipale.

J’ai souhaité rappeler au nom du président Xavier Bertrand , le soutien plein et entier de la Région Hauts-de-France à la rénovation des pavillons de garde: l’un d’eux présente l’histoire militaire de Compiègne, le pavillon Bourcier accueille le festival des forêts et donne aussi une dimension culturelle au quartier.

Tous ces travaux forment la synthèse du Compiègne historique, du Compiègne d’aujourd’hui et du Compiègne de demain .
Compiègne et son agglomération.

Merci à Jean-Claude Lecuru, croisé saint audonien mais surtout passionné de la cité impériale, du don du bronze et des fonds cartographiques afin que la mémoire militaire perdure.

Merci à nos porte-drapeaux pour leur présence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devriez aimer également